AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 06 - Nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valérian
Éclaireur humain et questeur d'Astendar


Messages : 541

MessageSujet: Chapitre 06 - Nouveau départ   Mar 1 Nov - 11:43

Chapitre VI – Nouveau départ et nouvelle compagnie


Le souvenir que j’ai des semaines suivantes est assez flou. Je me suis déplacé rapidement, loin de Tansiarda et de la zone habituellement fréquentée par la compagnie des Téméraires d’Urupa. J’ai loué mes talents d’éclaireur mais je doute d’avoir été très vigilant ces jours-là. Rétrospectivement, c’est une chance que je sois encore en vie aujourd’hui lorsque je considère le nombre de conneries que j’ai accompli. Une chance pour moi mais une malédiction pour d’autres. Pour Val notamment.  
Il était peut être temps que je commence à mûrir pour éviter à d’autres de trépasser à cause de mes légèretés.
 
J’avais tellement envie de tirer un trait sur mon ancienne existence, et j’étais tellement peu désireux de retomber sur mes anciens compagnons, que je changeais de nom. En hommage à celle qui avait illuminé mes journées de ces dernières années par sa présence, je décidai de m’appeler Valerian à compter de ce jour.
Dire que je fus ensuite un parangon de vertu serait très exagéré. Je me suis néanmoins astreint à plus de discipline et de prudence. Et j’évitais surtout l’alcool et de me lier avec des filles.
Je continuais dans la profession de pisteur et d’escorteur, développant mes talents d’adepte, bien que plus lentement sans l’aide d’autres adeptes.
 
 
Près de deux ans plus tard, j’estimais être capable d’intégrer un nouveau groupe, mais je n’en connaissais pas dans les environs. J’étais alors à K’tenghin et cherchait du boulot lorsque je rencontrai Fulgor, un nain commerçant à la recherche d’un éclaireur. Il avait une charrette à amener dans le village de Sarfaë, à une dizaine de jours vers l’est. Faute de mieux, je pris le job.
Fulgor était aimable, distingué et tenait à son statut d’employeur, aussi c’était « Monsieur Fulgor » pour tout le monde. Pour la force de frappe, il avait emmené un guerrier troll avec lui qui s’appelait Gazpar.
 
A la première halte, Gazpar vint me voir pour discuter de l’itinéraire car il connaissait un peu le coin. Une fois ses informations et conseils donnés, il se baissa vers moi. Je réprimai un mouvement de recul.
- Pourquoi tu appelles Fulgor « Monsieur Fulgor » et que moi c’est juste Gazpar ?
- Hein ?! Ben… c’est lui le patron, c’est lui qui paye, alors s’il veut que je l’appelle comme ça, je le fais, c’est tout.
- D’accord, c’est lui qui paie mais c’est moi qui cogne. Alors si je veux que tu m’appelles « Monsieur » aussi, tu vas le faire ?
- Quoi ? Monsieur ? A un troll ?
- Et pourquoi pas « Monsieur » à un troll ? dit-il en se rapprochant encore un peu.
- Heu… pourquoi pas en effet, répondis-je après avoir déglutit péniblement. Aucun problème Monsieur Gazpar !
- Bien ! C’est mieux ! conclu-t-il en repartant, tout content de lui.
Par toutes les passions, je sentais que ce voyage allait être long…
 
Finalement, tout se passa bien. Je donnais à Fulgor et Gazpar du « Monsieur » à tout va et ils furent corrects avec moi. Nous arrivâmes à Sarfaë dans les temps prévus. Mon contrat terminé et ma paie en poche, j’entrai à l’auberge de la Hache-Tempête, la seule du village.
 
(fin du background, début du journal d’aventure)


En sirotant ma bière, je m'aperçu que les villageois parlaient d’une grande fête à venir. De son côté, l’aubergiste semblait contrarié et cherchait à recruter un groupe d’aventuriers car son chargement de bière avait du retard, et ça c’était pas bon juste avant la fête.
Il était déjà en pleine conversation avec plusieurs personnes. Comme leur équipée ne comportait personne ayant mon profil, je fus rapidement accepté.

Le groupe comportait Roderick, un nain troubadour sympathique qui trouvait toujours quelque chose à dire sur tout ; Adanhedel, un elfe nécromancien un peu susceptible et encore peu à l’aise avec sa discipline ; Jeb, un t’skrang élémentaliste discret mais avisé. Et il y avait aussi un troll… Thregaz, un écumeur du ciel. Il en imposait autant que Gazpar et je pensais gagner du temps en l’appelant immédiatement « Monsieur ». Même si Thregaz était perplexe, il ne s’en plaint pas. Étonnamment, cette manière de l’appeler amusa tout le monde et fut assez rapidement reprise par le reste du groupe.

Nous partîmes dès le lendemain. L’aubergiste, Balmur, nous avait informé que son convoi venait du nord, par la piste qui mène à un village t’skrang situé sur les abords du fleuve Serpent.
Quelques jours de marche et quelques buissons épineux plus tard, nous arrivâmes au village en question. Là, nous apprîmes que le convoi était effectivement parti pour Sarfaë près d’une semaine plus tôt. Les habitants n’étaient pas particulièrement surpris de cette disparition car ce n’était pas la première.

Nous décidâmes de mener l’enquête et repartîmes sur la piste pour trouver où le convoi avait disparu. Grâce à nos connaissances conjuguées et à mes talents d’éclaireur, nous trouvâmes l’endroit. Le chariot quittait la piste et partait dans les collines vers le sud-est. Suivre la piste sur un terrain rocailleux fût assez compliqué et je cru la perdre plusieurs fois. Après deux jours de marche, je localisai un village de donneurs de nom d’apparence assez pitoyable qui ne semblaient pas manger à leur faim tous les jours.
Grâce à la présence menaçante de Thregaz et aux talents oratoires de Roderick, ils acceptèrent de nous parler plutôt que de nous attaquer. C’est vraiment pratique un troll dans l’équipe…

Nous découvrîmes alors que ces donneurs de noms avaient bien capturé le convoi et les escorteurs. Ils
convoitaient les vivres du chargement car ils étaient affamés. Chassés de leur caër par des créatures hostiles, ils s’étaient réfugiés sur ce territoire peu hospitalier qui ne suffisait pas à les nourrir correctement.

Après concertation, nous décidâmes d’aller voir dans ce caër ce qu’il s’y passait. Comme une reconnaissance était nécessaire pour éviter un piège ou une rencontre hostile dans de mauvaises conditions, je me portai volontaire pour m’en charger. Bien m’en pris car je parvins à localiser précisément le placement de la créature qui surveillait la porte du caër.

Je revins chercher les autres et nous chargeâmes dans le tas. Le gardien, un lézard-tonnerre, envoya un éclair sur Thregaz qui grogna de contrariété mais n’en poursuivit pas moins sa charge. Le combat s’engagea contre la créature, puis contre un second lézard qui arriva en renfort.
Comme moi, Roderick n’était guère doué avec une arme mais il faisait bonne figure. Grâce à la force de frappe du troll et au soutien magique de Jeb et Adanhedel, les deux créatures furent bientôt neutralisées.

Nous eûmes à peine le temps de finir ce premier combat que quatre fanatiques en toge blanche nous agressèrent. Là aussi, la riposte du groupe fut à la hauteur et deux ennemis girent rapidement au sol. Démoralisés, les deux derniers préférèrent se suicider. Qu’est-ce que c’est que ces tarés ?

En explorant les lieux, nous découvrîmes la statue d’une Horreur, non achevée, ainsi qu’un cercle d’ossements qui pourrait servir de portail selon notre nécromancien. Bref, il se passait des choses pas très sympas dans le coin et cela aurait pu s’aggraver sans notre intervention.

De retour au campement misérable, nous annonçâmes la nouvelle de la libération de leur ancien caër. Ces derniers semblaient plutôt dépités que nous repartions avec ce qu’il restait de la boisson.

« - Vous savez, commença Roderick, vous devriez venir avec nous pour vous refaire une santé à Sarfaë.
- Je pense que c’est une bonne idée, renchéris-je. Vous savez que vous n’avez pas de quoi subsister
correctement dans le coin, alors pourquoi ne pas vous établir ailleurs. Rien ne vous retient ici.
- Ben… y’a notre caër, commença leur vieux chef. On peut pas le laisser comme ça…
- Quoi votre caër, qu’est ce que vous voulez en faire ? Personne ne va vous le voler, s’étonna le nain.
- Non… mais c’est qu’on commence à connaître un peu le coin. Ailleurs, on connaît pas. On connaît pas les gens non plus.
- Et ce n’est pas en restant ici que vous risquez de rencontrer grand monde. »
Les réticences poussives de ces gens commençaient à m’échauffer.
« - Pis ils voudront sans doute pas de nous, continua le vieux.
- Ça, vous ne pourrez pas le savoir en restant là ! Regardez-vous : quelques dizaines de familles
peureuses et faméliques. C’est ça l’avenir que vous voulez offrir aux survivants de votre caër ? Vos ancêtres auraient lutté pendant des générations pour survivre dans leur abri, et vous vous allez vous laisser mourir de faim parce que vous êtes trop timides pour rencontrer d’autres gens ? Votre cerveau et vos tripes sont restés dans le caër ou quoi ? ».
Les autres semblaient assez amusés de ma tirade énervée.
« - Il n’a pas tort, m’appuya le troubadour nain. Venez avec nous et, au pire si ça ne marche pas, vous pourrez revenir ici ensuite.
- Sarfaë, ce n’est rien qu’un village. Vous ne pensez pas qu’une grande communauté est plus puissante que
deux petites, non ?

Face à nos arguments, ils finirent pas nous suivre, mais comme à contrecœur. Y’a des gens qui semblent
décidément fait pour le malheur.

Bilan très positif pour cette première association : le convoi a été retrouvé, les escorteurs sauvés, et
la bière ramenée à Balmur juste à temps. A notre arrivée, Balmur fut ravi et il écouta avec attention le récit de nos aventures et accorda un grand intérêt aux porteurs de noms qui nous accompagnaient.

Pas de jolie fille sauvée, pas de trésors découverts, mais une petite prime toujours la bienvenue, l’impression d’avoir été utile et de ne pas avoir fait de boulettes. Cela me semble un bon début avec ce groupe. Nous décidons de rester ensemble et de fonder notre compagnie.[justify]


Dernière édition par Valérian le Lun 6 Juin - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thregaz
Écumeur du ciel troll du clan Garnaz


Messages : 216

MessageSujet: Re: Chapitre 06 - Nouveau départ   Mer 23 Nov - 16:03

Valérian a écrit:
[...] je pensais gagner du temps en l’appelant immédiatement « Monsieur ». Même si Thregaz était perplexe, il ne s’en plaint pas. [...]
Je développerai ce point dans mes notes personnelles si je les publie un jour, mais je tiens à préciser que, à ce moment là, Valérian a été chanceux d'être face à moi qui était assez perdu dans mes pensées pour ne pas relever l'affront. Chez beaucoup de Trolls, y compris dans mon clan, cela aurait pu être pris comme une insulte et ça aurait démoulé d'entrée... Enfin j'ai fini par m'en accommoder.
Revenir en haut Aller en bas
Valérian
Éclaireur humain et questeur d'Astendar


Messages : 541

MessageSujet: Re: Chapitre 06 - Nouveau départ   Mer 23 Nov - 17:49

Thregaz a écrit:
Valérian a été chanceux d'être face à moi qui était assez perdu dans mes pensées pour ne pas relever l'affront. Chez beaucoup de Trolls, y compris dans mon clan, cela aurait pu être pris comme une insulte et ça aurait démoulé d'entrée... [/i]

C'est sûr que là, la carrière de Valérian aurait connue une fin rapide et les Chroniques de l'éclaireur auraient été vachement plus rapides à écrire... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Valérian
Éclaireur humain et questeur d'Astendar


Messages : 541

MessageSujet: Re: Chapitre 06 - Nouveau départ   Lun 6 Juin - 19:36

Shocked Shocked Shocked
Je viens de m'apercevoir que ce chapitre était incomplet !
Il manquait tout le début qui correspond à la période entre la fin de ma désastreuse collaboration avec les Téméraires d'Urupa et le début du premier scénario joué.
Et notamment la raison du "Monsieur" donné à Thregaz ! Smile
L'oubli est réparé.
Revenir en haut Aller en bas
Augure
Maître du Jeu


Messages : 1309

MessageSujet: Re: Chapitre 06 - Nouveau départ   Lun 6 Juin - 20:47



Fulgor, le marchand nain




Gazpar, le champion de Barsaive de Mâche-sylphelin.
Revenir en haut Aller en bas
http://earthdawn.jdrforum.com
 
Chapitre 06 - Nouveau départ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le Club du Nouveau Départ
» Une lettre, une envie..un nouveau départ?
» Un nouveau départ pour le RP?
» Warhammer V8 à la Case Départ
» Ville 7 - départ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earthdawn :: JOURNAL DE BORD :: Récits d'aventure :: Chroniques de l'éclaireur : saison 1-
Sauter vers: